Interview de Michel Cymes sur le rire entre médecin et patient

Interview de Michel Cymes sur le rire entre médecin et patient


Moi, j’ai une image un peu déformée par
rapport à mes confrères, parce que les gens me connaissent de la télé.
Ils savent que je suis déconneur. Je ne veux pas que les gens viennent en se disant,
si ce n’est pas grave, que je vais leur raconter une blague
en sortant de la consultation. Il y a deux personnes. Il y a celui que je suis à l’hôpital,
la personnalité de médecin, avec ma blouse, les gens viennent
me voir parce qu’ils sont malades. Et puis, il y a
le type de la télé, qui est différent. Moi, dans mes relations avec les patients,
en fait, dès que je peux décontracter, détendre un peu la consultation, parce que finalement
ce n’est pas si grave, parce que je vois que le patient… On perçoit tout de suite,
très vite, quand on a un peu l’habitude, les gens avec qui on peut se permettre
d’être un petit peu détendu. Voilà, je le fais, je le fais rapidement. Il y a un risque mais qui est bien évidemment
non seulement en consultation, mais qui est
un risque même en hospitalisation. Avec la fatigue etc., on peut être un peu maladroit,
privilégier un humour, parfois lourd, et qui se fait au détriment du patient.
Et c’est ça le danger. Vous savez qu’on est très carabins, les médecins,
les internes et que voilà, il faut… Quand on ouvre la porte de la chambre d’un patient,
on est chez lui, on est face à sa souffrance. On peut sourire, surtout s’il va sortir,
si tout va bien et qu’il est guéri. Mais il faut faire très attention entre nous. Nous, on s’est donné des limites à la télé, dans les émissions. Il faut toujours penser que la maladie, la pathologie dont on parle,
concernent des gens qui sont en train de nous regarder.
Il ne faut jamais, jamais, que même si je fais une vanne, même si on sourit,
ils ne se sentent ridicules. Dès que j’ai un doute sur une vanne
que je peux avoir envie de faire, même très spontanément, improvisée,
je ne la fais pas.

Leave a Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *